darktable page lede image
darktable page lede image

Groupe des modules d'amélioration

3.4.4. Groupe des modules d'amélioration

Le groupe des modules d'amélioration contient les modules qui corrigeront des problèmes typiques dans une photo, tels que suppression des pixels chauds, correction des taches, réduction du bruit, correction de l’objectif et d'autres encore. Ce groupe comporte aussi les outils de base de l’accentuation.

3.4.4.1. Renforcer la netteté

Présentation générale
C'est un masque de flou standard utilisé pour accentuer les détails de l’image.
Utilisation

Ce module fonctionne en augmentant le contraste autour des contours, améliorant ainsi l’impression de netteté d’une image. Dans darktable, ce module n'est appliqué que sur le canal L de l’espace colorimétrique Lab.

rayon

Dans le cadre de son algorithme, le masque de flou applique un flou gaussien à votre image. Ce paramètre contrôle le rayon de flou, qui à son tour définit l’étendue spatiale du renforcement des contours. Des valeurs trop élevées conduiront à de laids excès de renforcement de la netteté.

quantité

Ceci contrôle l’intensité du renforcement de la netteté.

seuil

Les différences de contraste inférieures à ce seuil sont exclues du renforcement de la netteté. À utiliser pour éviter l’amplification du bruit.

3.4.4.2. Égaliseur

Présentation générale
Ce module flexible peut être utilisé pour réaliser différents effets, tels que le flou lumineux, la réduction de bruit, la clarté et l’amélioration du contraste local. Il travaille dans le domaine des ondelettes et ses paramètres peuvent être ajustés indépendamment pour chaque bande de fréquences.
Utilisation

Chaque bande de fréquences peut être modifiée indépendamment. En particulier, vous pouvez ajuster la spline servant à augmenter le contraste et celle servant à modifier le seuil de réduction de bruit, à la fois, pour la clarté et pour la chromaticité (« luma » et « chroma »), ainsi que l'acuité (« contours ») de la base d'ondelettes à chaque échelle de fréquences.

Chaque spline peut être glissée selon une approche d'édition proportionnelle, utilisez la roulette de la souris pour ajuster le rayon d'influence de vos modifications. La zone transparente indique où vous pouvez glisser la spline étant donnés la position de la souris et le rayon d'influence. Les petits triangles sur l’axe des x peuvent être déplacés pour modifier la position en x des nœuds de la spline.
Glissez la ligne supérieure (les cercles brillants, ici pour le canal de clarté) afin de modifier le contraste local. En la tirant vers le haut, comme il est montré ici, on obtiendra une accentuation du contraste pour cette bande de fréquences. Les fréquences plus élevées, correspondant aux détails plus fins, se trouvent à la droite de la grille. On peut aussi la tirer vers le bas.
La spline inférieure (cercles noirs) est utilisée pour effectuer la réduction de bruit. Elle ajuste le seuil de réduction par ondelettes pour chaque bande de fréquences. Tirez-la vers le haut afin de voir son effet. Sur cet exemple, le bruit, qui a été amplifié par l'augmentation du contraste local, est supprimé.
Cet écran montre l’effet du paramètre contours. La spline est ici tirée vers le bas, à zéro pour toutes les bandes. Il s'agit en fait d'une ondelette régulière à trous (en français dans le texte), sans détection de contours, et il en résulte des halos caractéristiques autour des contours marqués de l’image.
Cette image est l’autre extrême. La base d'ondelettes sur-accentue maintenant la netteté, ce qui se traduit par de laides inversions de dégradé près de la crête du rocher.

Notez que le paramètre contours n'affecte que la base d’ondelettes, pas directement l’image. Vous devrez modifier certains paramètres d’accentuation du contraste ou de réduction de bruit pour rendre l’effet visible lors des ajustements du paramètre contours.

Ce module a un curseur supplémentaire « fusion » sous l’interface utilisateur de la spline. Ajuster ce curseur va dilater ou contracter la spline selon l’axe y. Ce curseur a été ajouté comme outil pratique pour vous aider à modifier l’intensité de l’effet. Ce n'est pas en lui-même un paramètre du module ; lorsque vous quittez le mode chambre noire, toutes les modifications seront consolidées dans les courbes splines.

Regardez les préréglages, on y trouve une grande variété d’exemples qui vous donneront un bon point de départ pour acquérir une connaissance intuitive des contrôles. Entre autres, il y a un préréglage pour améliorer la « clarté » d’une image.

3.4.4.3. Réduction du bruit (profil)

Présentation générale
Ce module propose une opération de réduction de bruit facile à utiliser et en même temps très efficace. Sous le capot il applique un algorithme de réduction de bruit, selon votre choix en mode moyennes non-locales ou en mode ondelettes tenant compte des contours, avec des paramètres spécialement profilés pour certains modèles d’appareils photos et leur réglage ISO.
Utilisation

L’équipe de darktable, avec l’aide de nombreux utilisateurs, a mesuré les profils de bruit de divers appareils photo. Nous avons évalué, en fonction des réglages ISO, la manière dont les statistiques de bruit évoluent avec la luminosité pour les trois canaux de couleur. Notre ensemble de profils couvre bien plus de 200 modèles d'appareils photo de tous les grands fabricants.

darktable stocke les profils de bruit dans un fichier json externe. On peut trouver ce fichier dans $DARKTABLE/share/darktable/noiseprofile.json$DARKTABLE représente le répertoire d'installation de darktable. Le format json est assez simple et expliqué dans json.org. Vous pouvez remplacer les profils de bruit par défaut par les vôtres et spécifier le fichier qui les contient sur la ligne de commande en lançant darktable. Pour plus de détails voyez Section 1.1.1, « Exécutable darktable ». Si vous générez vos propres profils de bruit n'oubliez-pas de partager vos résultats avec l'équipe de darktable !

profil

En se basant sur les données EXIF de votre fichier RAW, darktable va automatiquement déterminer le modèle de l’appareil photo et son réglage ISO. S’il le trouve dans la base de données, le profil de bruit correspondant sera utilisé. Si votre image a été prise avec une valeur d’ISO intermédiaire, les propriétés statistiques seront interpolées entre les deux jeux de valeurs les plus proches trouvées dans la base de données, et ce réglage interpolé apparaîtra en première ligne de la zone de liste déroulante. Vous avez également la possibilité de remplacer manuellement cette sélection pour mieux répondre à vos préférences personnelles. L’entrée supérieure de la zone de liste déroulante vous permet de revenir au profil que darktable juge le mieux adapté.

mode

Ce module peut éliminer le bruit avec deux algorithmes de base différents. « moyennes non-locales » peut lutter efficacement contre le bruit de luminance (clarté) alors qu'il est moins efficace avec la chrominance (bruit de couleur) ; « ondelettes » est particulièrement efficace pour l’élimination du bruit de chrominance (couleur) mais peut aussi donner de bons résultats pour le bruit de luminance. Il peut aussi vous permettre d'ajuster la force de la réduction de bruit en fonction de la granularité du bruit. En cas de besoin, vous pouvez appliquer deux instances de ce module (voyez la Section 3.2.4, « Instances multiples ») : une instance pour lutter contre le bruit de luminance avec le mode de fusion « luminosité » ou «  valeur TSV », et une autre pour lutter contre le bruit de chrominance avec le mode de fusion « couleur » ou « couleur TSV ». Un exemple d'utilisation de deux instances avec des modes de fusion différents est disponible dans les préréglages de ce module. Pour davantage d’informations sur les modes de fusion, voyez la Section 3.2.5.4, « Opérateurs de fusion ».

taille

Ce curseur n'est disponible que si le mode « moyennes non-locales » est sélectionné. Il contrôle la taille des éléments devant être appariés lorsqu'on décide quels sont les pixels à moyenner (voyez aussi la Section 3.4.4.4, « Réduction du bruit (non local) »). Donner de plus grandes valeurs à ce paramètre peut donner davantage de netteté, surtout pour les bords vifs, mais peut aussi donner plus d'artefacts. Le temps de traitement restera sensiblement le même.

rayon de recherche

Ce curseur est disponible seulement si le mode « moyennes non-locales » est sélectionné. Il contrôle jusqu'à quelle distance d'un pixel l'algorithme essaiera de trouver des fragments de l'image similaires. Le temps d'exécution est fortement impacté par ce paramètre : il dépend du carré du paramètre. Plus petite la valeur plus rapide l'exécution, plus grande la valeur plus lente l'exécution. Augmenter la valeur peut donner de meilleurs résultats pour des images fortement bruitées lorsque du grain grossier est visible.

courbes grossières / fines

Ces courbes sont seulement disponibles quand le mode « ondelette » est sélectionné. Généralement, le bruit d'une image n'est pas seulement à grains fins, mais il peut aussi être à grains plus ou moins gros. Ces courbes permettent de réduire plus ou moins le bruit en fonction de la granularité du bruit visible. La partie gauche de la courbe agira sur le bruit à grains très gros, alors que sa partie droite agira sur le bruit à grains très fins. Pousser la courbe vers le haut donnera plus de lissage, la tirer vers le bas en donnera moins. Par exemple, vous pouvez préserver le bruit à grains très fins en tirant vers le bas le point à l'extrême droite de la courbe jusqu'à la position la plus basse possible. Autre exemple, si vous vous attaquez au bruit de la chrominance en mode fusion, vous pouvez pousser vers le haut la partie droite de la courbe, car les couleurs ne sont pas censées changer beaucoup dans les échelles à grains fins : cela vous aidera surtout si vous voyez quelques pixels isolés laissés non débruités.

En ce qui concerne les courbes R, G et B, la meilleure façon de les utiliser est de regarder l'un des canaux en utilisant le module mixeur de canaux en mode de gris, de réduire le bruit de ce canal particulier, puis de faire de même pour les autres canaux. De cette façon, vous pouvez prendre en compte que, dans votre réduction de bruit, certains canaux peuvent être plus bruités que d’autres. Sachez qu'estimer quel canal est bruyant sans réellement regarder individuellement les canaux n'est pas simple et peut être contre-intuitif : un pixel complètement rouge peut ne pas être causé par du bruit sur le canal R, mais en réalité par du bruit sur les canaux B et G.

force

Ce paramètre est là pour ajuster finement le niveau de l’effet de réduction de bruit. La valeur par défaut a été choisie pour maximiser le pic du rapport signal sur bruit. C'est principalement une affaire de goût, selon que vous préférez un niveau de bruit assez bas au prix d'une perte plus importante des détails, ou selon que vous acceptez plus de bruit résiduel afin de mieux préserver les structures fines de votre image.

3.4.4.4. Réduction du bruit (non local)

Présentation générale
Ceci est un algorithme de réduction de bruit qui fonctionne sur la chrominance et/ou la luminance.
Utilisation

Ce module réduit le bruit dans votre image en préservant les structures. Ceci est réalisé en calculant la moyenne de chaque pixel avec des pixels avoisinants de l’image. Le poids d'un tel pixel dans le calcul de la moyenne dépend de la similitude de son voisinage et du voisinage du pixel dont on veut réduire le bruit. Un groupe de pixels d’une certaine taille est utilisé pour mesurer cette similitude. Comme la réduction de bruit est un processus consommateur de ressources, il ralentit de manière significative le traitement du pipeline graphique. Il est donc préférable d’activer tardivement ce module dans votre flux de travail.

taille

Rayon du fragment pour l'évaluation de la similitude.

force

Intensité de la réduction de bruit. Des valeurs plus grandes conduisent à un effet plus marqué.

luma

Niveau de réduction de bruit à appliquer à la luminosité. Sélectionnez-la soigneusement de manière à ne pas perdre trop de structure.

chroma

Niveau de réduction de bruit à appliquer aux couleurs. Vous pouvez être beaucoup plus agressif avec ce paramètre par rapport à ce que vous avez utilisé pour la luminosité.

3.4.4.5. Réduction du bruit (bilatéral)

Présentation générale
Ce module est utilisé pour réduire le bruit des images prises en sensibilité ISO élevée. Il est signalé comme étant un module lent en raison de sa grande consommation de ressources, à la fois en termes de cycles CPU et en termes d’utilisation de la mémoire. Contrairement à ce que l'on pourrait intuitivement croire, plus la valeur des curseurs augmente, plus la consommation des ressources diminue.
Utilisation

Ce module réduit le bruit dans votre image mais préserve les arêtes vives. Ceci est réalisé en faisant la moyenne des pixels avec leurs voisins, prenant en compte non seulement la distance géométrique mais aussi la distance dans l'échelle des couleurs, c'est-à-dire les différences entre les valeurs RGB. Comme la réduction de bruit est un processus gourmand en ressources, il ralentit significativement le traitement du pipeline graphique ; envisagez d’activer tardivement ce module dans votre flux de travail. Le module peut être vraiment efficace si un canal RGB est plus bruité que les deux autres. Dans ce cas, utilisez le module mixeur de canaux pour observer les canaux un par un, afin de régler en conséquence les intensités de flou.

rayon

Définit l’étendue spatiale du flou gaussien.

rouge

Intensité du flou pour le canal rouge.

vert

Intensité du flou pour le canal vert.

bleu

Intensité du flou pour le canal bleu.

3.4.4.6. Liquéfier

Présentation générale
Le module liquéfier offre un moyen polyvalent de déplacer des pixels en appliquant des distorsions de style libre à des parties de l'image. Il y a trois outils pour vous aider à faire ceci : les outils point, ligne et courbe.

Le nœud est un élément de base de chaque outil du module liquéfier. L'outil point est défini par un seul nœud, les outils ligne et courbe sont définis par un ensemble de nœuds qui déterminent un chemin.

Le nombre de nœuds est limité à 100 par instance du module liquéfier. Pour plus de distorsions on peut utiliser plusieurs instances de ce module. Cependant prenez en compte le fait qu'il requiert beaucoup de ressources de calcul.

Utilisation
Un nœud, élément de base de tous les outils du module liquéfier, est défini par un point - le centre du nœud, par un disque dont le centre est le centre du nœud et par un vecteur force.

Vous pouvez faire glisser le centre d'un nœud pour le déplacer. La distorsion n'agit qu'à l'intérieur du disque. Pour modifier le rayon du disque faites glisser le point de contrôle situé sur la circonférence. Le vecteur force ayant pour origine le centre du nœud décrit la direction de la distorsion. La force de la distorsion est représentée par la longueur du vecteur force. Vous modifiez ce vecteur en faisant glisser la tête de sa flèche.

compteur de formes et de nœuds

Ce champ d'informations affiche le nombre de formes (objet de distorsion individuel) et de nœuds actuellement utilisés.

outil point

Click the icon to activate the point tool and left-click on the image to place it.

A point is formed by a single node. In a point the strength vector has three different modes which are toggled using ctrl-click over the arrowhead of the strength vector:

linear The linear mode produces a linear distortion inside the circle. Starting from the opposite side of the strength vector and following the strength vector's direction. This is the default mode.
radial growing In this mode the strength vector's effect is radial, starting with a strength of 0% in the center and growing when going away from the center. This mode is depicted by an additional circle with the arrow pointing outwards.
radial shrinking In this mode the strength vector's effect is radial, starting with a strength of 100% in the center and shrinking when going away from the center. This mode is depicted by an additional circle with the arrow pointing inwards.

Note that the strength by default varies linearly from 0% to 100% between the center and the radius of the control point. It is possible to modify the feathering effect by clicking on the center of the circle:

default Linear from the center to the radius.
feathered Two control circles are displayed and can be modified independently to feather the strength of the effect. Note that clicking again the center of the circle only hides the feathering controls but does not return to the default.

Un outil point peut être supprimé en cliquant-droit sur le centre du nœud.

outil ligne

Click the icon to activate the line tool and left-click on the image to place the first point, move and left-click to place another point and start forming the path. To end the line just right-click anywhere.

Un outil ligne est un ensemble d'outils point. Les centres des différents nœuds sont reliés entre eux par des segments qui constituent le chemin - une ligne brisée. Les effets des différents nœuds sont interpolés à l'aide d'un ensemble de vecteurs force.

Par un ctrl-clic sur un segment il est possible d'ajouter un nœud à un outil ligne. Vous pouvez supprimer un nœud d'un outil ligne par un ctrl-clic-droit sur son centre.

Un clic-droit sur un segment supprimera complètement l'outil.

Un ctrl-alt-clic sur un segment le transformera en un segment de courbe.

outil courbe

Click the icon to activate the curve tool and left-click on the image to place the first point, move and left-click to place another point and start forming the path. To end the line just right-click anywhere.

Un outil courbe est un ensemble d'outils point. Les centres des nœuds sont reliés deux par deux par des courbes de Bézier de degré trois qui constituent le chemin - une courbe. Les effets des différents nœuds sont combinés par interpolation d'un ensemble de vecteurs de force.

Il est possible d'ajouter un nœud à un outil courbe par un ctrl-clic sur un segment de la courbe. Vous pouvez supprimer un nœud de l'outil courbe par un ctrl-clic-droit sur le centre du nœud.

Un clic-droit sur un segment supprimera complètement l'outil.

Un ctrl-alt-clic sur un segment de la courbe le transformera en un segment de droite.

Il est possible de modifier la manière dont les points de la courbe son reliés entre eux en utilisant un ctrl-clic sur le centre. Il y a quatre modes qui correspondent aux différentes façons de gérer la "pente" de la courbe de Bézier à l'aide de poignées de contrôle :

automatique C'est le mode par défaut pour lequel les poignées de contrôle ne sont pas affichées dans la mesure où elles sont automatiquement calculées pour donner toujours une courbe lissée.  
parabolique Les poignées de contrôle peuvent être déplacées indépendamment. Ce mode est signalé par un symbole triangulaire au centre du nœud.  
lissé Les poignées de contrôle donnent toujours une courbe lissée. Ce mode est signalé par un symbole losange au centre du nœud.  
symétrique Les poignées de contrôle sont toujours déplacées ensemble. Ce mode est signalé par un symbole carré au centre du nœud.  
outil d'édition des nœuds

Clicking the icon activates or deactivates the node edit tool displaying all defined distortion objects and their controls. Alternatively you can at any time right-click on the image for the same effect.

3.4.4.7. Correction de perspective

Présentation générale
Ce module est conçu pour corriger automatiquement les lignes convergentes, une forme de distorsion de perspective fréquemment rencontrée dans les photographies architecturales. Le mécanisme sous-jacent est inspiré par le programme ShiftN de Markus Hebel.

Les distorsions de perspective sont des effets naturels quand on projette une scène en trois dimensions sur un plan en deux dimensions. Les objets proches de l'observateur apparaissent alors plus grands que les objets plus éloignés. Les lignes convergentes sont un cas spécial de distorsions de perspective fréquemment observé dans les photographies architecturales. Les lignes parallèles, lorsqu'elles sont photographiées sous un certain angle, se transforment en lignes convergentes qui se rencontrent à un certain point d'observation à l'intérieur ou à l'extérieur du cadre d'image.

Ce module est capable de corriger les lignes convergentes en déformant l'image de telle sorte que les lignes en question deviennent parallèles au cadre de l'image. Les corrections peuvent être appliquées en direction verticale ou horizontale ou en combinant les deux. Pour effectuer une correction automatique le module analyse l'image pour trouver des caractéristiques structurelles appropriées constituées de segments de droite. Sur la base de ces segments de droite, une procédure d'ajustement est lancée pour déterminer les meilleures valeurs des paramètres du module.

Utilisation

Clicking the « get structure » icon ( ) causes darktable to analyze the image for structural elements. Line segments are detected and evaluated. Only lines that form a set of either vertical or horizontal lines are used for further processing steps. The line segments are displayed as overlays on the image base. A color code describes what type of line darktable has found:

green lines that are selected as relevant vertical converging lines
red lines that are vertical but are not part of the set of converging lines
blue lines that are selected as relevant horizontal converging lines
yellow lines that are horizontal but are not part of the set of converging lines
grey other lines identified but not of interest to this module

Les lignes marquées en rouge ou en jaune sont considérées comme des valeurs aberrantes et ne sont pas prises en compte pour l'étape d'ajustement automatique. Cette élimination des aberrations implique un processus statistique avec un échantillonnage aléatoire de sorte que chaque fois que vous appuyez sur le bouton «  récupère les structures », le motif de couleur des lignes sera un peu différent. Vous pouvez modifier manuellement l'état des segments : cliquer-gauche sur une ligne la sélectionne (sa couleur devient verte ou bleue) tandis que cliquer-droit la désélectionne (sa couleur devient rouge ou jaune). Maintenir le bouton de la souris enfoncé permet une action de balayage pour sélectionner / désélectionner plusieurs lignes d'une rangée ; la taille de la brosse sélectionnée/désélectionnée peut être changée à l'aide de la molette de la souris . Maintenir enfoncée la touche maj et maintenir le bouton gauche ou droit de la souris enfoncé tout en faisant glisser sélectionne ou désélectionne toutes les lignes dans la zone rectangulaire choisie.

Cliquer l'une de icônes « correction automatique » (voyez ci-dessous) déclenche un processus d'optimisation qui trouve les paramètres les mieux adaptés. L'image et les lignes superposées sont affichées avec les corrections de perspective appliquées.

rotation

Ce paramètre contrôle une rotation de l'image autour de son centre et peut corriger une ligne d'horizon qui est de travers.

correction d'objectif (horizontale)

Ce paramètre corrige horizontalement les lignes convergentes.

correction d'objectif (verticale)

Ce paramètre corrige verticalement les lignes convergentes. Dans certains cas vous obtenez une image d'aspect plus naturel si vous ne corrigez pas à 100% les distorsions verticales mais plutôt à un niveau de 80% à 90%. Si vous le désirez, réduisez la valeur de ce paramètre après avoir exécuté la correction automatique.

cisaillement

Ce paramètre réalise un cisaillement de l'image selon une de ses diagonales. Elle est nécessaire lors de la correction simultanée - verticale et horizontale- des distorsions de perspective.

guides

Si activée, des lignes guides sont superposées à l'image pour vous aider à juger la qualité de la correction.

recadrage

Quand elle est activée, la fonctionnalité de recadrage automatique découpe l’image pour éliminer les coins noirs. Vous pouvez choisir de découper, soit la « plus grande surface », soit le plus grand rectangle conservant le rapport hauteur / largeur d'origine («  format d'origine quote>). Dans ce dernier cas, vous pouvez ajuster manuellement le r »

modèle d'objectif

Ce paramètre contrôle comment les boîtiers et les objectifs spécifiques sont pris en compte. S'il est fixé à « générique> » une longueur focale de 28 mm et un boîtier plein-format sont attendus. S'il est fixé à « spécifique » une longueur focale et un facteur de cadrage doivent être fixés manuellement.

longueur focale

La longueur focale de l'objectif utilisé. La valeur par défaut est celle contenue dans les données Exif de votre image. Ce paramètre est effectif et visible uniquement si le modèle « spécifique » d'objectif a été sélectionné.

facteur de cadrage

Le facteur de cadrage utilisé par le boîtier. Vous aurez typiquement besoin de fixer manuellement cette valeur. Ce paramètre est effectif et visible uniquement si le modèle « spécifique » d'objectif a été sélectionné.

ajustement aspect

Si le modèle « spécifique » d'objectif a été sélectionné ce paramètre vous permet un ajustement manuel libre du rapport d'aspect de l'image.

correction automatique

Clicking on one of the icons starts an automatic fitting of the module parameters based on the selected vertical and/or horizontal lines. You can choose to correct only vertical distortions ( ), only horizontal distortions ( ), or both types of distortions simultaneously ( ). Ctrl-clicking on either icon only fits rotation. Shift-clicking on either icon only fits vertical and/or horizontal lens shift.

récupère les structures

Clicking on the icon causes the image to be (re-)analyzed for suitable line segments. Shift-clicking applies a prior contrast enhancement step, ctrl-clicking applies an edge enhancement step. Both variations can be used alone or in combination if the default is not able to detect a sufficient number of lines. Clicking on the icon discards all collected structural data. By clicking on the icon you can switch the overlay display of line segments on and off.

Exemples

Une image en entrée avec une ligne d'horizon de travers et des lignes convergentes à cause d'un boîtier dirigé vers le haut lors de la prise de vue.
L'image après avoir corrigé les distorsions de perspective verticales et horizontales. Notez l'action de la fonction de recadrage automatique de l'image et la superposition encore visible des lignes structurelles.

3.4.4.8. Correction des objectifs

Présentation générale
Ce module peut corriger un certain nombre de défauts de l'objectif, à savoir les distorsions, les aberrations chromatiques transversales (TCA) et le vignettage. Il dépend de la bibliothèque externe objectif fournie avec des profils de correction pour de nombreux appareils et objectifs courants (mais pas pour tous).
Utilisation

Pour effectuer les corrections d’objectif, le module utilise les données EXIF de votre image afin d’identifier votre combinaison spécifique d’appareil photo et d’objectif. Il récupère les paramètres de correction nécessaires depuis un profil dans la base de données de lensfun.

boîtier

La marque et le modèle de l’appareil photo sont déterminés par les données EXIF. Vous pouvez les écraser manuellement en sélectionnant votre appareil depuis un menu hiérarchique.

Seuls les objectifs dont les profils de correction correspondent à la caméra sélectionnée seront affichés.

objectif

La marque et le modèle de l’objectif sont déterminés par les données EXIF. Vous pouvez les écraser manuellement en sélectionnant votre objectif à l’aide d’un menu hiérarchique. Ceci est principalement nécessaire pour les objectifs purement mécaniques, mais peut aussi être nécessaire pour des objectifs hors marque ou provenant d'une tierce-partie.

paramètres photométriques : longueur focale, ouverture, distance de mise au point

Les corrections additionnelles dépendent de certains paramètres photométriques lus dans les données EXIF : longueur focale (nécessaire pour la distorsion, la TCA, le vignettage), l’ouverture (nécessaire pour la TCA, le vignettage) et la distance de mise au point (nécessaire pour le vignettage). De nombreux appareils n'enregistrent pas la longueur focale dans leurs données EXIF, vous devrez alors probablement la définir vous-même manuellement.

Vous pouvez écraser vous-même tous les paramètres sélectionnés automatiquement. Soit en choisissant l’une des valeurs prédéfinies depuis le menu déroulant, soit – le menu déroulant étant toujours ouvert –  en tapant tout simplement au clavier votre propre valeur.

Si la bibliothèque lensfun de votre système ne comporte pas de profil de correction pour le couple appareil/objectif identifié automatiquement, les contrôles des trois paramètres photométriques ne sont pas affichés et à la place vous aurez un message d’avertissement. Vous pouvez essayer de trouver vous même le profil correct en le recherchant dans le menu. Si vous ne pouvez pas trouver votre objectif, vérifiez qu'il se trouve dans la liste des objectifs supportés, et référez-vous à l'outil lensfun-update-data. S’il n'existe pas de profil adapté à votre objectif, veuillez visiter le service de calibration d’objectif proposé par Torsten Bronger, un des utilisateurs de darktable. Vous pouvez aussi aller sur la lensfun's home page et apprendre à générer votre propre jeu de paramètres de correction. Ne pas oublier de partager votre profil avec l’équipe de lensfun !

corrections

Cette zone de liste déroulante vous permet de choisir les corrections que darktable va appliquer (parmi distorsion, TCA et vignettage). Modifiez la valeur par défaut « tous », si votre appareil effectue déjà certaines corrections internes (par exemple le vignettage), ou si vous désirez effectuer certaines corrections avec un autre logiciel.

géométrie

En plus de la correction des défauts de l’objectif, ce module peut modifier le type de projection de votre image. Depuis cette zone de liste déroulante définissez la projection souhaitée, comme « rectilinéaire », « fish-eye », « panoramique », « équirectangulaire », « orthographique », « stéréographique », « angle solide constant », « thoby fish-eye ».

échelle

Ce curseur vous permet d’ajuster le facteur d’échelle de votre image. En pressant le bouton d’échelle automatique (à droite du curseur) vous laisserez darktable rechercher la meilleure solution pour éviter les coins noirs.

mode

Le comportement par défaut de ce module est de corriger les défauts d'objectif. Vous pouvez basculer ce commutateur sur « distorsion » afin de simuler le comportement d’un objectif particulier (effet inverse).

TCA rouge

Ce curseur vous permet d’écraser le paramètre de correction de la TCA. Vous pouvez aussi utiliser ce curseur pour définir manuellement ce paramètre dans le cas où le profil de l’objectif ne prend pas en charge la correction de TCA. Examinez les franges colorées des contours de zones à fort contraste et ajustez ce paramètre et le suivant afin de minimiser ces franges.

TCA bleue

Ce curseur vous permet d’écraser le paramètre de correction de la TCA. Vous pouvez aussi utiliser ce curseur pour ajuster manuellement le paramètre dans le cas où le profil de l’objectif ne prend pas en charge la correction de TCA.

corrections effectuées

Vous remarquerez parfois que pour une combinaison donnée appareil/objectif seule une partie des corrections possibles (TCA, distorsion, vignettage) est prise en charge par les profils de Lensfun. Cette boîte de message vous indiquera les corrections qui ont effectivement été appliquées.

3.4.4.9. Mise à l'échelle des pixels

Présentation générale
Quelques appareils photographiques, comme le Nikon D1X, ont des capteurs avec des cellules rectangulaires au lieu des habituelles cellules carrées. Sans correction ceci conduirait à des images déformées. Ce module applique la mise à l'échelle nécessaire.
Utilisation

darktable détecte les images nécessitant cette correction grâce à leurs données EXIF et active automatiquement ce module. Pour les autres images le module reste toujours désactivé. Le module n'a pas de paramètre.

3.4.4.10. Rotation des pixels

Présentation générale
Les capteurs de certains appareils photographiques, comme Fujifilm FinePix S2Pro, F700, et E550, ont un modèle Bayer orienté diagonalement au lieu de la disposition orthogonale habituelle. Sans correction cela conduirait à une image basculée, avec des coins noirs. Ce module applique la rotation nécessaire.
Utilisation

darktable détecte les images nécessitant cette correction grâce à leurs données EXIF et active automatiquement ce module. Pour les autres images le module reste toujours désactivé. Le module n'a pas de paramètre.

3.4.4.11. Correction des taches

Présentation générale
La correction des taches vous permet de corriger une zone de votre image en utilisant une autre zone comme modèle.
Utilisation

Ce module utilise certaines des formes proposées pour le masque dessiné, à savoir les cercles, les ellipses et les formes chemin. L’interface utilisateur et les contrôles sont identiques à ceux du masque dessiné, ils sont expliqués plus en détails dans la Section 3.2.5.5, « Masque dessiné ».

Sélectionnez la forme désirée en cliquant l’icône correspondante. Cliquez ensuite sur le canevas afin de choisir la zone devant être corrigée, c’est-à-dire la zone cible. Une croix est affichée là où la zone source sera positionnée.

Le positionnement de la source a deux modes : absolu ou relatif. Pour choisir le mode absolu, lorsque vous créez une forme, faites un maj+ctrl+clic à la position désirée. Dorénavant, toutes les nouvelles formes auront leur source créée à cette position. Pour choisir le mode relatif, toujours lorsque vous créez une forme, faites un maj+clic à la position désirée. La forme courante aura sa source créée à cette position et les suivantes auront leur source créée à la même position relative.

Après la création, les zones source et cible peuvent être modifiées indépendamment jusqu'à ce que le résultat corresponde à vos attentes. Une flèche aide à distinguer la zone source de la zone cible.

Utilisez les contrôles spécifiques à la forme pour ajuster sa taille, la largeur de sa bordure et d’autres attributs.

Faites un clic-droit sur une forme pour la supprimer.

Fermez le module pour appliquer les modifications.

Exemples

Utilisons ce portrait à titre d’exemple : nous désirons supprimer quelques taches et des éclats de lumière non désirés provoqués par le flash intégré.
J’ai marqué d’une forme circulaire tous les défauts que je désire supprimer et j'ai sélectionné les zones sources appropriées.
Et voici l’image résultant de l'application du module correction des taches.

3.4.4.12. Retouche

Présentation générale
Le module retouche permet de traiter, de cloner, de remplir et de flouter certaines zones de l'image. Il peut effectuer une décomposition en ondelettes qui sépare l'image en différentes échelles de fréquence, de la plus fine à la plus grossière, et appliquer des opérations de retouche individuellement à chaque échelle d'ondelette.
Utilisation

Pour un usage basique, avec des paramètres par défaut, ajoutez des formes à l'image comme vous le faites avec le module (voyez Section 3.4.4.11, « Correction des taches »). Pour utiliser la décomposition en ondelettes sélectionnez tout d'abord l'une des échelles comme échelle courante (voyez ci-dessous) et ajoutez ensuite les formes.

L'interface graphique est divisée en trois sections principales : la décomposition en ondelettes, les outils de retouche et les formes.

section décomposition en ondelettes

La barre d'outils décomposition en ondelettes contrôle l'algorithme décomposition en ondelettes. Il a une zone centrale divisée en cases et deux curseurs. La première case, échelle 0, représente l'image d'origine, la deuxième est l'échelle 1 en ondelettes, etc.

Le curseur du bas ajuste le nombre d'échelles, zéro signifie qu'aucune décomposition en ondelettes n'est effectuée. Le nombre maximum d'échelles dépend de la taille de l'image, mais un nombre quelconque peut être choisi. Si l'image n'est pas assez grande pour le nombre d'échelles choisi, le nombre maximum d'échelles correspondant à la taille de cette image est utilisé et les autres échelles sont ignorées.

L'image est décomposée en le nombre choisi d'échelles avec en plus une image résiduelle. Par conséquent, si 5 est le nombre d'échelles choisi, l'échelle zéro correspond à l'image d'origine, les échelles 1 à 5 correspondent aux échelles de détail, et l'échelle 6 correspond à l'image résiduelle. Pour fournir une aide visuelle, l'image d'origine est toujours représentée par une case noire, les échelles de détail par des cases gris clair, l'image résiduelle par une case blanche et les échelles inactives par des cases gris foncé.

La zone centrale permet de sélectionner l'échelle courante sur laquelle l'utilisateur pourra ensuite appliquer les outils de retouche en cliquant gauche sur l'une des cases. L'échelle sélectionnée est marquée par un cadre rouge. Toute échelle peut être sélectionnée comme échelle courante, même si elle porte un numéro supérieur au nombre d'échelles. Si une forme est ajoutée à une échelle dont le numéro est supérieur à celui de l'image résiduelle, alors elle sera ignorée car cette échelle ne sera pas traitée.

Seules sont affichées les formes de l'échelle courante. Quand on change d'échelle courante, les formes sont affichées en conséquence.

Une ligne verte au-dessus d'une case indique que des formes sont associées à l'échelle correspondante.

Les échelles fines ne sont visibles qu'à un certain niveau de zoom, une ligne gris clair au-dessus d'une case indiquera que l'échelle est visible au niveau de zoom courant.

Le curseur supérieur ajuste la fonctionnalité fusion d'échelle. Ce paramètre permet d'appliquer, à plusieurs échelles consécutives d'un groupe, une édition commune. Ce groupe commence à l'échelle de numéro le plus grand (sans l'image résiduelle) et se termine à l'échelle sélectionnée. Par exemple, si le curseur est réglé sur 3 et si le plus grand numéro d'échelle est 5 alors toutes les modifications ajoutées à l'échelle 5 seront appliquées aux échelles 3 à 5. Les modifications ajoutées à l'échelle 4 seront appliquées aux échelles 3 et 4. Par contre, les modifications ajoutées à l'échelle 3 seront uniquement appliquées à l'échelle 3. Les échelles fusionnées sont représentées par une couleur vert-jaune. Une valeur zéro signifie que la fonctionnalité de fusion n'est pas utilisée.

The display wavelet scale button ( ) allow to view the current wavelet scale. The module's blend feature is temporary disabled when this option is set. If blending in the module is active and the option to display masks is active this option cannot be set. When this option is active a new section, « preview single scale », will be displayed, allowing to adjust the levels for the displayed image. This is purely a convenience feature so you can adjust wavelet scale display to your needs. It does not have an effect on the final output image. An auto levels button ( ) is also available; it works on the displayed image, so different results can be expected depending on the image displayed when zoomed in/out. Levels are only applied to detail scales, not the original or residual image.

The cut and paste buttons allow to move all the shapes from one scale to another. In order to do this first select the current scale, click the cut button ( ), select the destination scale and click paste ( ). This can be useful when there are edits on the residual image and one has to change the number of scales; since the residual image is changed, shapes need to be moved to the new one.

The switch off shapes button ( ) temporarily disables the processing of all shapes for a simple before/after comparison.

The display masks button ( ) works similar to the one on the blend module, but it will display only the shapes on the current scale. This option and display mask on the blend module cannot be set at the same time.

section outils de retouche

La barre d'outils formes permet d'ajouter de nouvelles formes à l'image. La création / édition des formes se comporte comme dans le module correction des taches. De plus, en faisant un ctrl+clic sur le bouton d'une forme quelconque, on active le mode ajouter en continu. Dès qu'une forme est ajoutée, darktable reste en mode création, permettant d'ajouter une autre forme du même type. Pour changer le type de la forme à ajouter, faites un ctrl+clic sur le bouton d'une autre forme pour continuer en mode ajouter en continu ou faites un simple clic pour ajouter une seule forme. Pour quitter le mode ajouter en continu faites un clic droit sur une zone libre quelconque de l'image.

The algorithms toolbar allows to select between heal ( ), clone ( ), fill ( ) and blur ( ) algorithms. Before actually creating a shape the algorithm must be selected – once a shape is created the algorithm cannot be changed.

Toute combinaison de type de forme et d'algorithme peut être ajoutée à l'image.

section des formes

Le champ forme sélectionnée affiche la forme sélectionnée (si elle existe). Pour sélectionner une forme cliquez dessus, pour la désélectionner cliquez sur une zone libre de l'image.

Le champ opacité du masque est affiché quand une forme est sélectionnée. Il affiche / fixe l'opacité du masque. L'opacité est une propriété de la forme actuellement sélectionnée et ne sera pas utilisée comme valeur par défaut pour les formes nouvellement ajoutées.

Différentes propriétés seront affichées selon l’algorithme sélectionné :

remplissage
mode de remplissage

Peut être effacer ou couleur. Effacer est utilisé pour supprimer les détails d'une échelle d'ondelettes. Couleur permet de sélectionner une couleur de remplissage de la zone définie par la forme.

luminosité

Ajoute à la couleur la valeur sélectionnée, permettant de la rendre plus claire ou plus foncée. Agit de la même façon avec les deux modes de remplissage.

flou
type de flou

Peut être gaussien ou bilatéral.

rayon du flou

Fixe le rayon du flou.

La valeur fixée pour chacune de ces propriétés est utilisée comme valeur par défaut quand une nouvelle forme est créée.

3.4.4.13. Réduction du bruit RAW

Présentation générale
Le module réduction du bruit RAW vous permet d’effectuer une réduction de bruit sur les données avant qu'elles ne soient dématricées. Il est porté depuis dcraw.
Utilisation
seuil de bruit

Définit le seuil pour la détection de bruit. Des valeurs élevées donnent une réduction de bruit plus importante et une plus grande perte de détails de l’image.

courbes grossières / fines

Le bruit d'une image n'est pas toujours constitué de grains fins, il peut aussi être constitué de grains plus ou moins gros. Ces courbes permettent de réduire plus ou moins le bruit en fonction de la granularité du bruit visible. La partie gauche de la courbe agira sur le bruit à grains très gros, alors que sa partie droite agira sur le bruit à grains très fins. Tirer la courbe vers le haut donnera plus de lissage, la tirer vers le bas en donnera moins. Par exemple, vous pouvez préserver le bruit à grains très fins en tirant vers le bas le point à l'extrême droite de la courbe jusqu'à la position la plus basse possible. Autre exemple, si vous vous attaquez au bruit de la chrominance en mode fusion, vous pouvez pousser vers le haut la partie droite de la courbe, car les couleurs ne sont pas censées changer beaucoup dans les échelles à grains fins : cela vous aidera surtout si vous voyez quelques pixels isolés laissés non débruités. En ce qui concerne les courbes R, G et B, la meilleure façon de les utiliser est de regarder l'un des canaux en utilisant le module mixeur de canaux en mode de gris, de réduire le bruit de ce canal particulier, puis de faire de même pour les autres canaux. De cette façon, vous pouvez prendre en compte que, dans votre réduction de bruit, certains canaux peuvent être plus bruités que d’autres. Sachez qu'estimer quel canal est bruyant sans réellement regarder individuellement les canaux n'est pas simple et peut être contre-intuitif : un pixel complètement rouge peut ne pas être causé par du bruit sur le canal R, mais en réalité par du bruit sur les canaux B et G.

3.4.4.14. Homogénéisation

Présentation générale
Ce module élimine une partie des artefacts typiques d’effet de bandes qui peuvent se produire lorsque les données internes en arithmétique flottante 32 bits sont transférées, pour l’affichage ou pour l’exportation, vers un format de sortie discret en entier 8 ou 16 bits .

L’effet de bandes est un problème qui peut survenir lorsqu'une image est ré-échantillonnée vers une profondeur de bit inférieure. Un sous-échantillonnage se produit régulièrement lorsque darktable affiche ou exporte le résultat du pipeline graphique. Afin d’éviter l’effet de bandes vous pouvez activer ce module. Comme l'homogénéisation consomme d'importantes ressources ce module est désactivé par défaut.

Bien que l'effet de bandes ne soit pas un problème inhérent à tous les modules de darktable, quelques opérations peuvent le provoquer en produisant dans l'image un gradient de clarté. Pour atténuer les artefacts possibles vous devriez envisager d'activer l'homogénéisation quand vous utilisez les modules vignettage et filtre dégradé, (voyez respectivement la Section 3.4.5.4, « Vignetage » et la Section 3.4.5.13, « Filtre dégradé »). Ceci est spécialement indiqué pour les images contenant des zones homogènes étendues comme un ciel sans nuage. Quand vous utilisez un dégradé (voyez la la section intitulée « dégradé ») vous devriez aussi vous méfier des possibles artefacts d'effet de bandes.

Utilisation

L’observation depuis une certaine distance d’une image homogénéisée avec une très petite profondeur de bits (comme « floyd-steinberg 1-bit N&B ») donnera l’impression d’une image homogène en nuances de gris. Nous essayons de simuler cette impression dans darktable lorsque vous regardez une image dé-zoomée sur la vue centrale, sur la fenêtre de navigation ou sur les miniatures. Ceci est réalisé en homogénéisant ces images en un nombre de nuances de gris plus important. Vous remarquerez qu'en conséquence, l’histogramme – qui est dérivé de la fenêtre de navigation – affichera ce nombre de niveaux plus important et ne correspondra plus parfaitement à l’image de sortie.

méthode

Cette zone de liste déroulante définit la méthode d'homogénéisation. La diffusion d’erreur de Floyd-Steinberg – avec quelques profondeurs de bits typiques en sortie – et l'homogénéisation par bruit aléatoire sont toutes deux supportées. Floyd-Steinberg distribue systématiquement les erreurs de quantification sur les pixels voisins, alors que l'homogénéisation aléatoire ajoute uniquement un certain degré d’aléatoire pour rompre la netteté des bandes de valeurs tonales. Le paramétrage par défaut est « floyd-steinberg auto », qui s’adapte automatiquement au format de sortie désiré.

amortissement

Ce curseur n'est affiché que si vous choisissez la méthode « aléatoire ». Il contrôle le niveau de bruit aléatoire ajouté, exprimé par un facteur d’amortissement dans une base 10*log2. La valeur -80 est adaptée aux formats de sortie 8 bits et la valeur -160 à ceux de sortie 16 bits.

Exemples

La visibilité des exemples suivants dépend de la qualité de votre moniteur ou de la qualité d'impression.

Artefact d'effet de bandes causé par le vignettage (recadrage à 100% d'une image PNG en 8 bits ; effet très exagéré par une forte augmentation du contraste).
La même zone de l'image, traitée comme ci-dessus mais en activant l'homogénéisation de Floyd-Steinberg.

3.4.4.15. Pixels chauds

Présentation générale
Ce module est capable de détecter et d’éliminer automatiquement les pixels chauds. Les pixels chauds sont des pixels qui n'ont pas pu enregistrer correctement les niveaux de lumière. Les pixels chauds détectés sont remplacés par la valeur moyenne de leurs voisins.
Utilisation

Vous contrôlez la sensibilité de la détection avec le paramètre seuil et le niveau d’élimination avec le paramètre force.

seuil

Seuil de la détection, c'est-à-dire de combien la valeur d’un pixel doit différer de celles de ses voisins pour que celui-ci soit considéré comme un pixel chaud.

force

Force du mélange des pixels chauds avec leur voisins.

détection par 3 voisins

Ceci étendra la détection des pixels chauds. Un pixel sera considéré comme étant chaud même si seulement trois de ses voisins (au lieu de quatre) s’écartent d'une valeur supérieure au seuil de détection.

montrer

Cette option marque les pixels qui ont été corrigés. Elle affiche aussi le nombre de pixels détectés et corrigés.

3.4.4.16. Aberrations chromatiques

Présentation générale
Ce module vous permet de corriger les aberrations chromatiques.
Utilisation

Ce module n'a pas de paramètre. Activé, il essaiera automatiquement d’optimiser la suppression des aberrations chromatiques visibles.

Le modèle sous-jacent suppose que l’entrée est une photographie non recadrée. Le module échouera probablement si vous effectuez un zoom dans l’image, car, dans ce cas, le pipeline graphique de darktable ne recevra qu'une partie de votre image en entrée. En conséquence, les aberrations chromatiques ne seront pas corrigées proprement dans la vue centrale. Cette limitation ne s’applique qu'au travail interactif, pas à l’exportation vers un fichier.

Actuellement ce module travaille uniquement pour les images enregistrées avec un capteur de type Bayer (le capteur utilisé dans la majorité des boîtiers).

3.4.4.17. Suppression automatique de la brume

Présentation générale
Le module suppression de la brume est conçu pour automatiquement réduire l'effet de poussière et de brume dans l'air, qui souvent réduit le contraste de couleur dans les photographies de paysage. En général, ce module peut être employé pour renforcer la couleur des images spécifiquement dans les régions de faible contraste.

Plus la densité de la brume dans l'air est élevée et plus la distance entre le boîtier et l'objet photographié est grande, moins l'objet apparaît coloré dans l'image. La brume absorbe la lumière approchant les objets dans la direction du boîtier mais elle est aussi une source de lumière de fond diffuse. C'est pourquoi le module suppression de la brume estime tout d'abord la quantité de brume pour chaque région de l'image et ensuite supprime la lumière de fond diffuse en fonction de sa puissance locale et récupère la lumière originale de l'objet.

Utilisation

Le module suppression de la brume a deux contrôles qui déterminent la quantité de réduction de la brume et limitent la distance jusqu'à laquelle la brume est supprimée. Positionner les deux contrôles à un maximise la quantité de suppression de la brume mais cela est également susceptible de produire des artefacts. Supprimer la lumière atmosphérique peut rendre l'image "plate" et donner lieu à un style paraissant non naturel.

force

Le paramètre force contrôle la quantité de suppression de la brume. Quand il est défini à un, le module supprime 100 pour cent de la brume détectée jusqu'à une distance du boîtier spécifiée par le paramètre distance ; voyez ci-dessous. Des valeurs négatives du paramètre force augmentent la quantité de brume dans l'image.

distance

Ce paramètre limite la distance jusqu'à laquelle la brume est supprimée. Pour des petites valeurs la suppression de la brume est restreinte au premier plan de l'image. La brume est supprimée du premier plan jusqu'à l'arrière plan lointain si le paramètre distance est défini à un. Dans le cas d'une valeur négative du paramètre force le contrôle distance n'a aucun effet.

3.4.4.18. Suppression des franges

Présentation générale
Ce module est conçu pour supprimer les franges de couleur pourpre ou autre qui proviennent des aberrations chromatiques longitudinales, aussi connues sous le nom d'aberrations chromatiques axiales.
Utilisation

Ce module aide à supprimer les franges en utilisant une détection de bord. Là où des pixels sont détectés comme appartenant à des franges, il reconstruit la couleur à partir des pixels voisins de couleur plus faiblement saturée.

mode opératoire

Définit le mode opératoire de détection des franges. Habituellement, la « moyenne globale » est la plus rapide à calculer mais peut donner des aperçus assez mauvais en cas de fort grossissement. Comparativement à la moyenne locale, elle peut aussi protéger, trop ou pas assez, les mauvaises zones de couleur. La « moyenne locale » est plus lente car elle calcule des références de couleur locales pour chaque pixel, ce qui peut mieux protéger la couleur que la moyenne globale et permet la reconstruction de couleur là où elle est réellement nécessaire. La méthode « statique » n'utilise pas de références de couleur mais directement le seuil fourni par l'utilisateur.

rayon détection de contours

Définit l'étendue spatiale du flou gaussien utilisé pour la détection de bord. L'algorithme utilise la différence entre les images floutée et originale comme indicateur de bord (un cas particulier de détection de bord par « différence de flous gaussiens »). Essayer d'accroître cette valeur si vous souhaitez une détection plus forte des franges ou si l'épaisseur des bords des franges est trop grande.

seuil

Définit le seuil au delà duquel le bord d'un pixel est considéré comme étant une « frange ». Les couleurs des pixels affectés seront reconstruites en fonction des pixels voisins. Essayez de diminuer cette valeur s'il n'y a pas assez de franges détectées et essayez de l’accroître si trop de pixels ont une couleur désaturée. Vous pourrez aussi jouer avec le rayon de la détection de bord.